• Vente de Mistral à la Russie: un rachat par l'UE ou l'Otan?

    La vente, par la France, de deux navires militaires à Vladimir Poutine, fait toujours autant débat. Au point que deux élus allemands proposent que la transaction en cours soit interrompue, pour que les vaisseaux soient vendus ailleurs. Une idée déjà émise aux États-Unis.

    La vente, par la France à la Russie, de deux vaisseaux militaires Mistral, fait toujours débat. (Kirill Kudrayvtsev - AFP)

    Des élus du parti de la chancelière allemande Angela Merkel ont proposé cette semaine que l'Union européenne ou l'Otan rachète à la France deux navires militaires Mistral destinés à la Russie, reprenant une idée apparue aux États-Unis.

    "Mistral: ne pas les livrer à la Russie, aider la France, renforcer les capacités de l'UE/l'Otan, donc les racheter à la France", a twitté, ce jeudi, le député CDU Roderich Kiesewetter, expert en politique étrangère du groupe parlementaire conservateur.

    Mardi déjà un autre élu du camp de la chancelière allemande, le vice-président de la commission de Défense du Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand, Karl Lamers, avait appelé dans un communiqué "à examiner dans quelle mesure un achat des Mistral par l'Otan ou l'UE était possible", pour permettre, dans le contexte d'une "situation très tendue en Ukraine" de "renoncer complètement aux livraisons d'armes à la Russie".

    Interdiction de vendre à la Russie du matériel de défense 

    Les pays membres de l'UE se sont mis d'accord cette semaine sur des sanctions économiques à l'encontre de Moscou, notamment une interdiction de vendre à la Russie du matériel de défense. Contrairement à ce que souhaitait Berlin, cette interdiction ne vaut pas pour les contrats déjà en cours, et ne remet donc pas en cause la livraison par le groupe français de construction navale DCNS des deux porte-hélicoptère Mistral à la Russie.

    "Comme tout industriel normal, nous nous occupons déjà de satisfaire notre client et d'exécuter le contrat", a d'ailleurs assuré en début de semaine le patron de DCNS, Hervé Guillou. La société est détenue majoritairement par l’État français. 

    Une éventualité "pas très réaliste"

    Fin mai des élus américains avaient déjà émis la suggestion que l'Otan se porte acquéreur ou locataire des navires, d'une valeur de 1,2 milliard d'euros. Une source diplomatique avait alors indiqué à l'époque qu'une telle éventualité n'était "pas très réaliste".

    Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Sa femme vend son jet privé

    Une ristourne de 20% : c'est ce que propose Corinna Schumacher à l'acheteur du Falcon 2000EX de son mari Michael, selon Bild.

    L’épouse de Michael Schumacher a décidé de mettre en vente le jet privé que son mari avait acquis pour la somme de 25 millions d’euros il y a quelques années. L’information est rapportée par le Bild, qui précise que Corinna est prête à s’en séparer pour 20 millions d’euros.

    Le jet privé est un Falcon 2000EX gris métallisé portant les initiales du septuple champion du monde sur la queue et étant enregistré sous le nom 'M-IKEL'.

    Cliquez ici pour découvrir les photos de l'impressionnante propriété de Michael Schumacher située à Gland, en Suisse.

    Michael Schumacher bientôt de retour chez lui, d'après les medias suisses

    Blick rapporte mardi que Michael Schumacher pourrait rentrer chez lui, à Gland, à la fin du mois d’août. Le journal helvétique précise : "Il y a des signes que Michael quittera prochainement l’hôpital et poursuivra sa rééducation à son domicile."

    Michael Schumacher pourrait rentrer chez lui, à Gland, à la fin du mois d’août. C'est ce que rapporte le journal helvétique Blick ce mardi. L’état du septuple champion du monde de F1, qui a passé près de six mois dans le coma au CHU de Grenoble avant d’être transféré, conscient, au CHUV de Lausanne, progresserait favorablement. "Il y a des signes que Michael quittera prochainement l’hôpital et poursuivra sa rééducation à son domicile", écrit le Blick.

    Le Mirror rapporte la même information, ajoutant que "même si Schumacher reste dans l’incapacité de bouger, il parvient à répondre aux questions de son épouse Corinna et de ses enfants Gina-Maria, 17 ans, et Mick, 15 ans, en clignant des yeux".

    Toujours selon le tabloïd britannique, les médecins du CHUV de Lausanne espèrent pouvoir placer Schumacher dans un fauteuil roulant électronique, qu’il pourrait contrôler via sa bouche, au cours des prochaines semaines.

     

    Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Au moins 9 morts et des dizaines de blessés dans un accident de bus

    Au moins neuf personnes sont décédées et des dizaines d'autres blessées après la collision d'un autocar polonais avec un autre autocar sur l'autoroute près de Dresde (est) samedi, a indiqué la police allemande.
    L'accident, qui s'est produit dans la nuit, a tué aussi bien des personnes dans le car polonais que dans l'autre véhicule, a précisé la police. L'autoroute a été fermé suite à cet accident, dans les deux sens de circulation.

    Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Un journaliste chante "joyeux anniversaire" à Angela Merkel

    Un journaliste allemand a chanté "joyeux anniversaire" à Angela Merkel avant de lui poser une question lors d'une conférence de presse, jeudi au Conseil européen à Bruxelles. La chancelière allemande a également reçu un maillot de la Mannschaft de la part de ses collègues.

    Udo von Kampen, journaliste à la ZDF, a chanté "joyeux anniversaire" à Angela Merkel  (BFMTV)

    C'était un cadeau aussi surprenant que bizarre. Un journaliste allemand a chanté "joyeux anniversaire" à Angela Merkel avant de lui poser une question dans la nuit de mercredi à jeudi, lors d'une conférence de presse au Conseil européen à Bruxelles. Udo von Kampen, de la chaîne de télé allemande ZDF, a même essayé - en vain - d'entraîner ses collègues dans cette célébration. C'est ce qu'on appelle un moment de solitude.

    La chancelière a remercié le journaliste mais semblait elle-même ne pas savoir comment réagir.

    Un bouquet de fleurs et un maillot de foot

    Plus "classiques", les chefs d'Etat et de gouvernement réunis en sommet à Bruxelles ont offert un bouquet de fleurs et du champagne à la chancelière allemande Angela Merkel, qui fête jeudi ses 60 ans.

    Voir l'image sur Twitter

    François Hollande a précisé que les participants du Conseil européen avaient offert un maillot de la Mannschaft, championne du monde de foot, à la chancelière allemande: "L'Europe a considéré qu'elle avait gagné", a expliqué le président.

    Voir l'image sur Twitter

    Le sommet lui-même n'a pas été à l'image de cet instant festif. Il a été en partie consacré au durcissement des sanctions contre Moscou en relation avec la crise en Ukraine, ainsi qu'à la recherche d'un consensus sur les nominations à la tête de l'UE.

    Une soirée scientifique pour ses 50 ans

     Angela Merkel, qui a débuté en décembre un troisième mandat de chancelière pour une durée de quatre ans, devait célébrer jeudi soir son anniversaire avec un millier d'invités, dont les ministres de son gouvernement actuel et des deux précédents, au siège de son parti conservateur (CDU) à Berlin.

    Au programme: une soirée de discussions scientifiques, avec notamment un discours de l'historien allemand Jürgen Osterhammel.

    Lors de la célébration de ses 50 ans, Angela Merkel, docteur en physique, avait organisé une soirée scientifique en conviant un neurologue pour le discours principal.

    Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Espionnage: Obama et Merkel ont enfin parlé de "renseignement"

    Les relations devraient se détendre un peu entre Barack Obama et Angela Merkel, qui ont renoué le dialogue. La semaine dernière, l'Allemagne a expulsé le chef des services secrets américains sur fond d'affaire d'espionnage.

    Barack Obama et Angela Merkel à Berlin le 19 juin 2013. (Johannes Eisele - AFP)

    Le président américain Barack Obama et la chancelière allemande Angela Merkel ont parlé mardi de "renseignement" lors de leur premier entretien depuis que des soupçons d'espionnage ont poussé Berlin à expulser le chef espion américain en Allemagne, a indiqué la Maison Blanche.
        
    Les deux dirigeants ont abordé "la coopération américano-allemande en matière de renseignement et le président (Obama) a dit qu'il maintiendrait un contact étroit sur la façon d'améliorer la coopération" entre Washington et Berlin, précise la présidence dans un communiqué, sans plus de détails sur ce dossier à l'origine d'un sérieux coup de froid dans les relations entre les deux alliés.
        
    A Berlin, un porte-parole de la chancellerie n'était pas en mesure dans un premier temps de confirmer cet entretien téléphonique.

    Des relations tendues

    Barack Obama et Angela Merkel se sont aussi entretenus "de la situation en Ukraine, des négociations P5+1 avec l'Iran à Vienne et des relations bilatérales américano-allemandes".
        
    Leur entretien intervient à la veille d'un sommet européen à Bruxelles où les dirigeants devraient envisager de durcir leurs sanctions à l'encontre de la Russie, accusée de déstabiliser l'Ukraine.
       
    Le président américain et Angela Merkel ont forgé une relation de travail solide. Mais l'interpellation en Allemagne de deux personnes soupçonnées d'avoir espionné pour le compte de Washington a tendu davantage les relations entre les Etats-Unis et l'Allemagne, déjà ternies par des révélations l'an dernier sur l'espionnage du téléphone portable d'Angela Merkel par les Américains. Dans la foulée, Berlin a pris la spectaculaire décision d'expulser le patron du renseignement américain en Allemagne une mesure rarissime au sein de l'Otan.
        
    Dans une interview enregistrée samedi à la télévision publique ZDF, Angela Merkel avait appelé Washington à changer de comportement en matière d'espionnage. "J'espère naturellement que quelque chose va changer", avait-elle déclaré.

     

    Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Espionnage : un homme politique allemand propose un retour à la machine à écrire

    Pour lutter contre l’espionnage, un homme politique allemand propose un retour à la machine à écrire. L’année dernière, la Russie avait déjà réfléchi à cette idée. Tour d'horizon du web.

    Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique