• Vol du dossier médical de Schumacher: l'adresse IP repérée dans une société suisse d'hélicoptères

     

    Le parquet de Grenoble a confirmé ce que pensait savoir le Dauphiné Libéré ce lundi sur l'adresse IP du voleur du dossier médical de Michael Schumacher. Elle a été repérée dans une société suisse d'hélicoptères. Cet organisme aurait reçu une copie du dossier lors de la transaction du pilote entre Grenoble et Lausanne.

     

    L'adresse IP utilisée par le voleur du rapport médical sur l'ancien pilote allemand Michael Schumacher a été localisée dans une société suisse d'hélicoptères, a-t-on appris lundi auprès du parquet de Grenoble, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

    Selon le journal, cette société du canton de Zürich avait été pressentie un temps pour assurer le transfert du septuple champion du monde de F1 entre Grenoble et Lausanne, et avait donc reçu copie de ce rapport proposé à la vente à plusieurs médias. Le parquet de Grenoble a précisé s'être dessaisi de l'enquête au profit des autorités suisses.

    Source: www.eurosport.fr

     

    Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Coupe du Monde 2014 : une Allemagne quatre étoiles !

    La Mannschaft remporte le Mondial en s'imposant 1-0 contre l'Argentine dans les prolongations grâce à un but de Götze à la 113e minute.

    L'Allemagne peut remporter son quatrième titre de champion du monde tandis que Messi peut entrer dans la légende.

    L'Allemagne a remporté sa quatrième Coupe du monde en s'imposant 1-0 contre l'Argentinegrâce à un but de Mario Götze à la 113e minute. La Mannschaft a donc dû attendre la fin des prolongations pour décrocher sa quatrième étoile. Le joueur du Bayern Munich était entré en jeu à la place de Klose à la 88e minute à la place de Miroslav Klose. Le passeur Schürrle n'était pas titulaire lui-aussi au départ. Ce dernier a centré coté gauche pour Götze qui amortit cette passe de la poitrine en pleine course puis conclut de volée face à un Romero impuissant. C'est le premier titre mondial de l'Allemagne réunifiée.

    L'Argentine a été dur à cuire pour les Allemands. Lionel Messi et Gonzalo Higuain ont loupé deux grosses occasions à la 47e et à la 21e minute.


     

    L'Allemagne est pour la quatrième fois de son histoire, championne du monde. La Mannschaft s'est imposée face à l'Argentine (1-0), dimanche en finale de Coupe du Monde au Maracana de Rio. Il aura fallu attendre la deuxième période de la prolongation pour que Götze offre la victoire aux siens.

    Elle attendait ça depuis 24 ans. L'Allemagne est pour la quatrième fois de son histoire championne du Monde. Au vu de son parcours dans ce Mondial, la Mannschaft mérite amplement son titre. Mais samedi soir, ç'a été dur face à une Argentine qui espérait un dénouement tout autre.  

    Un match cadenassé  

    Une performance dure à avaler pour les Argentins qui auront réussi à cadenasser la rencontre. Il a fallu attendre la 112e minute de jeu, la deuxième période de la prolongation, pour voir l'Allemand Mario Götze inscrire le seul but de la rencontre.Les deux nations n'avaient pas réussi à se départager au terme du temps réglementaire. Pourtant sur l'ensemble du match, l'Albiceleste a eu l'occasion de faire basculer le match en sa faveur, en débordant plus que de raison une défense allemande très bancale sur son côté gauche. Mais la réussite n'était pas là avec aucune frappe cadrée sur ses neuf tentatives. Gonzalo Higuain sera sans doute longtemps hanté par cette occasion de but offerte par Kroos à la 21e minute. Profitant d'un mauvais dégagement de la tête en retrait, le Franco-Argentin se retrouvait seul face à Neuer mais croise trop sa frappe. Il s'illustrait peu après sur but refusé pour un hors-jeu logique (30e). Puis Lionel Messi, dès le retour des vestiaires, réussissait à s'échapper sur le côté droit avant de rater sa frappe, trop croisée (47e). 

    L'Allemagne beaucoup moins performante que face au Brésil 

    L'Allemagne, plus timide que face au Brésil (1-7), a eu plus de mal à imposer son jeu, privée de Khedira blessé et remplacé par Kramer, lui-même supplé à la demi-heure de jeu après un choc qui l'a laissé quelque peu KO. La première période sera marquée par cette tête d'Höwedes qui heurte le poteau de Romero et une tentative de Schürrle, entré en jeu peu avant bien repoussée par le gardien argentin.

    Cette tendance s'est confirmé un quart d'heure plus tard, lors de la deuxième mi-temps. L'équipe, on peut le dire, a été malmenée même si dans les 20 dernières minutes, on note un sursaut Allemand. A la 79e minute, par deux fois, la Mannschaft essayait de tirer au but, en vain. Condamnée à disputer une prolongation, l'Allemagne démarrait pied au plancher pour éviter la terrible séance des tirs au buts. L'Argentine exténue et incapable de s'en remettre à un Messi globalement fantomatique - mais pourtant élu meilleur joueur du tounoi avec cinq buts au compteur - n'avait pas de solution à offrir à un adversaire compact et collectif malgré la fatigue. La suite, tout le monde la connait désormais...  Comme en 1954, 1974 et 1990, l'Allemagne remporte la Coupe du monde. Une longue attente qui vient couronner une jeune équipe sur laquelle il faudra compter dans deux ans pour l'Euro en France.

    Le but refusé à Gonzalo Higuain 

    Explosion de joie à Berlin au coup de sifflet final

    Pour revoir la sortie peu académique de Manuel Neuer face à Gonzalo Higuain, c'est ici !

    Un Christ rédempteur aux couleurs des finalistes

    Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  • Aujourd'hui, 21:00 sur TF1, beIN Sports 1HDFinale
    Stade Maracanã, Rio de Janeiro
     
      ALLEMAGNE        /        ARGENTINE  
     
     Récapitulatif des matchs de l'Allemagne

    lun. 16 juin, 18:00 Portugal                   4 – 0

    sam. 21 juin, 21:00 Ghana                     2 – 2

    jeu. 26 juin, 18:00 États-Unis               1 – 0

    lun. 30 juin, 22:00 Algérie                     2 – 1       

    ven. 4 juil., 18:00 France                       1 – 0        

    mar. 8 juil., 22:00 Brésil                        7 – 1

     


     

    Mondial 2014 : arrivée des Allemands à Rio pour la finale

    Mondial 2014 : la "défense fantôme" du Brésil

    Une vidéo s’amusant de la défense fantôme du Brésil, qui s’est incliné 7 à 1 lors de son match contre l’Allemagne en demi-finale de la Coupe du monde, a rapidement fait le tour du monde, comme l’explique le journaliste Thibaud Vézirian.

     

    Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Un agent double soupçonné d'espionnage pour les Etats-Unis

     

    Le ton monte entre l'Allemagne et les Etats-Unis après l'arrestation d'un supposé agent double allemand, qui aurait soupçonné des parlementaires pour le compte des Etats-Unis. Des informations "graves", a estimé Angela Merkel.

    Au siège de la CIA à Langley, en Virginie, en août 2008. (photo d'illustration) (Saul Loeb - AFP)

    Déjà choquée par le piratage du portable d'Angela Merkel, l'Allemagne est en émoi depuis vendredi, après l'arrestation d'un agent allemand soupçonné d'avoir espionné, pour le compte des Etats-Unis, les parlementaires de son pays. Ces derniers étaient eux-mêmes chargés d'une enquête sur l'espionnage de la NSA. Cet agent travaillait depuis 2012 pour la CIA et aurait remis plus de 200 documents aux Etats-Unis.

    Des informations "graves"

    Agé de 31 ans, ce collaborateur des services de renseignement allemands (BND), arrêté mercredi dernier, était soupçonné d'avoir tenté d'entrer en contact avec les services secrets russes mais l'homme a avoué lors d'interrogatoires avoir fourni des informations à un service secret américain. Le ministère allemand des Affaires étrangères a "convié" l'ambassadeur des Etats-Unis à Berlin pour "une discussion".

    Lundi, la chancelière Angela Merkel a jugé la situation "grave". "Si les informations sont exactes, ce serait une affaire grave. Il s'agirait à mes yeux d'une évidente contradiction avec ce que je considère être une coopération de pleine confiance entre agences (de renseignement) et partenaires", a estimé Angela Merkel. De leur côté, les Etats-Unis ont assuré qu'ils collaboreraient avec Berlin pour résoudre ce différend.

    Vives critiques dans les rangs de l'opposition

    Ces révélations ont suscité de vives réactions dans le monde politique, notamment dans les rangs de l'opposition qui a appelé la coalition gouvernementale d'Angela Merkel à réagir. "Si ce soupçon se confirme, il s'agit d'un revers considérable pour le BND et le gouvernement fédéral", a estimé la responsable du groupe parlementaire des Verts Katrin Göring-Eckardt, appelant à "examiner toutes les coopérations avec les services de renseignement amis".

    "Un service 'ami' ne recule même pas à l'idée de recruter un collaborateur du BND pour espionner le Bundestag", s'est indigné sur Twitter Gregor Gysi, chef du groupe parlementaire du parti de gauche radicale Die Linke.

    Des relations fragilisées par les écoutes de la NSA

    Les relations entre les Etats-Unis et l'Allemagne, traditionnellement très bonnes, avaient été rudement mises à mal il y a quelques mois, après des révélations faites par l'ex-consultant du renseignement américain Edward Snowden sur un vaste programme d'espionnage visant notamment l'Allemagne et le portable d'Angela Merkel.

    Une commission d'enquête du Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand, a été mise en place en avril pour déterminer l'étendue des activités d'espionnage des Etats-Unis vis-à-vis de l'Allemagne et de ses partenaires, ainsi que pour examiner le rôle des services secrets allemands dans ce dossier.


    Enquête sur une autre affaire d'espion au profit de l'étranger

    L'affaire est considérée comme "plus grave" que la première. L'Allemagne enquête sur un nouveau cas d'espionnage au profit de l'étranger, attisant encore les tensions entre Berlin et Washington.

    Pour la deuxième fois en cinq jours, la justice allemande a ouvert une enquête, mercredi, sur un espion présumé, travaillant, selon des médias, pour le compte de Washington, une affaire qui tend davantage encore les relations entre les Etats-Unis et l'Allemagne.
        
    Après de premières révélations vendredi sur un agent du renseignement allemand (BND) soupçonné de travailler aussi pour la CIA, le parquet fédéral a annoncé enquêter sur un nouveau cas d'espionnage présumé au profit de l'étranger, sans préciser le pays bénéficiaire.
        
    Cette fois-ci, les médias évoquent un officier de la Bundeswehr, opérant pour le compte des Etats-Unis. L'affaire est considérée comme "plus grave" que la première, selon ces sources. Berlin a refusé de commenter ces informations, invoquant l'enquête en cours. Mais le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert, a souligné en réponse à des questions combien "l'espionnage (étai)t un reproche très sérieux". "Pour cette raison, quand on parle d'espionnage ou de soupçon d'espionnage, vous pouvez partir du principe que le gouvernement allemand y est particulièrement sensible", a-t-il affirmé.

    La personne soupçonnée est dans la région de Berlin

    Interrogée en marge d'une conférence de presse à Berlin sur ces suspicions, Angela Merkel a esquivé en déclarant que c'était au procureur de s'exprimer. "Je ne peux pas le faire d'ici", a-t-elle dit. Elle a indiqué que des discussions entre les Etats-Unis et l'Allemagne avaient lieu, tout en précisant ne pas pouvoir dire quoi que ce soit sur les résultats.
        
    Un climat de méfiance s'était déjà installé entre Berlin et Washington, depuis la découverte l'an dernier, grâce aux révélations de l'ancien contractuel de l'agence de renseignement américaine NSA, Edward Snowden, d'un espionnage à grande échelle visant jusqu'au téléphone portable de la chancelière Angela Merkel.

    "Sous la direction de représentants du procureur fédéral sont effectuées depuis mercredi matin des perquisitions au domicile et au bureau d'une personne soupçonnée d'espionnage, dans la région de Berlin", a indiqué le porte-parole du procureur fédéral dans un communiqué, précisant qu'il n'y avait pas eu d'arrestation.

    Une tentative "inappropriée"

    Un porte-parole du ministère de la Défense a indiqué que "des enquêtes étaient menées au sein du ministère" portant sur des soupçons d'un second cas d'espionnage, confirmant des informations du quotidien Süddeutsche Zeitung.
        
    Dans un entretien paru mercredi dans le quotidien local Saarbrücker Zeitung, le ministre des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a manifesté son mécontentement vis-à-vis des USA. "La tentative d'apprendre secrètement quelque chose sur l'attitude de l'Allemagne est non seulement inappropriée, elle est également totalement superflue", a-t-il dit.
        
    Certains documents que l'agent-double présumé du BND aurait transmis à la CIA comprendraient des informations sur la commission d'enquête du Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand, justement mis en place en avril pour déterminer l'étendue des activités d'espionnage des USA envers l'Allemagne et ses partenaires.

     


     

    Le chef des services secrets américains expulsé d'Allemagne

    Le chef des services secrets américains a été expulsé d'Allemagne ce jeudi. L'affaire des deux espions présumés a tendu davantage encore les relations entre les Etats-Unis et l'Allemagne.

    L'ambassade des Etats-Unis à Berlin.  (John Macdogall - AFP)

    L'ambassade des Etats-Unis à Berlin

    Le gouvernement allemand a annoncé jeudi l'expulsion du chef des services secrets américains pour l'Allemagne, dans le cadre d'une affaire d'espionnage de responsables allemands, au profit de Washington, une mesure rare entre des alliés proches au sein de l'Otan.
        
    "Il a été demandé au représentant des services secrets américains à l'ambassade des Etats-Unis d'Amérique de quitter l'Allemagne", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert, dans un communiqué.
        
    L'expulsion intervient "en réaction d'un manque de coopération [constaté] depuis longtemps dans les efforts pour éclaircir" l'activité d'agents de renseignement américains en Allemagne, a expliqué un député allemand, Clemens Binninger, président de la commission de contrôle parlementaire sur les activités de renseignement, qui s'est réunie jeudi à Berlin.

    La chancelière s'en mêle

    Pour la deuxième fois en cinq jours, la justice allemande avait ouvert une enquête, mercredi, sur un espion présumé travaillant pour le compte de Washington. L'affaire a tendu davantage encore les relations entre les Etats-Unis et l'Allemagne, déjà ternies par des révélations l'année dernière sur l'espionnage du téléphone portable de la chancelière Angela Merkel par les Américains.
        
    Après de premières révélations la semaine dernière sur un agent du renseignement allemand (BND) soupçonné de travailler aussi pour la CIA, le parquet fédéral avait annoncé mercredi enquêter sur un nouveau cas.

    "Je crois que dans ces moments qui peuvent être très confus, il est décisif de pouvoir se faire confiance entre alliés", a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel, lors d'un point de presse à la chancellerie, avant l'annonce de l'expulsion. "Plus de confiance peut impliquer plus de sécurité", a-t-elle ajouté.
        
    Dans une interview publiée jeudi matin, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a estimé que les Américains faisaient preuve "d'une bêtise à pleurer" dans cette affaire.

     

     

    L'Allemagne espionnée par les Etats-Unis au sein du ministère de la Défense

    Une enquête a été lancée après la découverte qu'un employé du ministère de la Défense allemande était un soldat américain. Ce jeudi, le représentant de la CIA outre-Rhin a été expulsé d'Allemagne. Angela Merkel estime que "l'espionnage entre alliés est une perte d'énergie".

     

    Deux affaires d’espionnage au cœur d’une crise entre Berlin et Washington

    Berlin et Washington vont s'efforcer de préserver un lien transatlantique alors que l'Allemagne soupçonne deux affaires d'espionnage au profit des Etats-Unis.

    Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • En Allemagne des ouvriers dispensés de travail pour voir le match

     

    Près de 4.000 salariés de l'usine Wolkswagen de Wolfsburg ont cessé le travail pour regarder le match France-Allemagne.

    Les employés de l'usine Volkswagen de Wolfsburg vont cesser le travail pendant le match de foot. (David Hecker - AFP)

    Les 4.000 personnes employées dans l'usine historique de Volkswagen ont été dispensées de travail vendredi après-midi afin de pouvoir suivre le match opposant l'Allemagne à la France en quarts de finale du Mondial au Brésil.
        
    "Nous avons conclu un accord pour annuler la vacation entre 14 heures et 22 heures", explique un porte-parole du comité d'entreprise de Wolfsburg (dans le nord de l'Allemagne), site qui abrite le siège du plus grand constructeur automobile européen.
        
    "Les heures non travaillées seront décomptées du compte épargne-temps des salariés", a-t-il précisé, estimant à 4.000 le nombre de personnes employées à la production sur cette plage horaire concernées par cette mesure.      

    Des liens étroits avec le football

    Pour le huitième de finale entre l'Allemagne et l'Algérie, les vacations de l'après-midi et du soir avaient été raccourcies sur le site de Wolfsburg.
        
    Volkswagen entretien des liens étroits avec le football. Le groupe est propriétaire du club de Wolfsburg, qui évolue en Bundesliga, le championnat d'Allemagne.

     

    Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  • Le dossier médical de Michael Schumacher volé et mis en vente, le CHU de Grenoble porte plainte

     

    L'entourage de Michael Schumacher dénonce le vol du dossier médical de l'ancien champion de Formule 1, toujours hospitalisé après plusieurs mois de coma. Plusieurs médias ont été contactés pour acheter des informations strictement privées.

    La manager de Michael Schumacher, Sabine Kehm, a annoncé que le dossier du septuple champion du monde de F1 avait été dérobé au CHU de Grenoble et proposé à certains médias moyennant une somme d'argent. "Depuis plusieurs jours, des documents et des données volés sont mis en vente. L’offrant prétend qu’il s’agit du dossier médical de Michael Schumacher", indique-t-elle dans un communiqué publié lundi soir.

    " Nous ne pouvons pas certifier de l'authenticité de ces documents. Cependant, les documents ont manifestement été volés. Le vol a d’ailleurs été signalé et les autorités compétentes sont maintenant en charge du dossier."

    L'hôpital de Grenoble, où a été hospitalisé Michael Schumacher pendant six mois, a porté plainte la semaine dernière, après le transfert du champion allemand, âgé de 45 ans, à l'hôpital de Lausanne. Selon le site internet du Dauphiné Libéré, les avocats suisses de la famille Schumacher ont également déposé plainte, par fax adressé au procureur. D'après le quotidien régional, le vol serait celui des deux premières pages d'un dossier qui en compte une dizaine. Le système informatique du CHU de Grenoble, écrit-il, ferait l'objet d'une expertise afin d'établir s'il a pu être piraté ou utilisé frauduleusement.

    Le dossier contenant des éléments strictement privés, la manager de Michael Schumacher annonce des poursuites contre quiconque chercherait à se le procurer pour en révéler le contenu.

    " Par conséquent, nous porterons plainte et réclamerons des dommages et intérêts pour toute publication du contenu ou d’informations provenant du dossier médical."

    Source: eurosport.fr

     

    Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique